Mon avis sur la Cybook Odyssey Frontlight

J’adore lire et j’avoue que ça fait quelques mois que j’avais envie de m’offrir une liseuse numérique. Concernant le choix, j’ai tout d’abord regardé du côté d’Amazon avec leur très célèbre Kindle puis après quelques recherches j’ai décidé d’opter pour une Bookeen, la Cybook Odyssey Frontlight, pour plusieurs raisons évoqués plus loin.

Pourquoi je n’ai pas choisi la Kindle

Le choix était très difficile entre Kindle ou pas. Techniquement la Kindle est très bien et le prix est correct. Néanmoins, l’élément qui me dérange le plus est le monopole d’Amazon sur le marché de l’ebook et des tablettes. En achetant une Kindle, on est très fortement encouragé à acheter nos livres sur Amazon. Tout est prévu pour que l’achat soit facile.

Seulement, les ebooks proposés par Amazon au format Kindle sont dans un format propriétaire truffé de DRM. Ça ne rentre pas dans mes convictions, tel que le logiciel libre et le partage de l’information.

Ce qui me dérange le plus, c’est le pouvoir que possède Amazon avec ça, du jour au lendemain ils peuvent changer les formats nous obligeant à racheter tous les livres. Ou bien, ils peuvent arrêter le développement des applications Kindle permettant la lecture des livres achetés, chez Amazon, sur des tablettes concurrentes (je pense notamment à l’application Android ou l’application desktop). Il ne faut pas être naïf  le but d’une entreprise est de maximiser son profit et les formats propriétaires sont très bien pour ça (pour preuve, regardez la politique d’Apple à ce sujet).

Pour conclure, je préfère ne pas placer tous mes oeufs dans le même panier et garder le contrôle sur les ebooks que j’achète. Avec mes livres au format epub (que la Kindle n’est pas capable de lire sans manipulations supplémentaires), je garde la liberté de changer de liseuse du jour au lendemain sans devoir reconvertir/racheter tous mes livres.

Pourquoi la Cybook Odyssey Frontlight

Si on enlève la Kindle de l’équation, il nous reste (en gros) les liseuses proposées par la Fnac (les Kobo), Bookeen et Sony. Je n’avais pas d’à priori, j’ai fait quelques recherches sur ces différentes tablettes et j’en ai conclu que la Cybook me convenait le plus.

La liseuse

La liseuse

Au niveau des caractéristiques :

  • Écran e-ink HD (758 x 1024 px), tactile, multitouch
  • Éclairage « Frontlight », 20 niveaux d’intensité
  • Environs 1 mois d’autonomie
  • Connexion Wifi
  • Les formats courant sont supportés : ePub, PDF Adobe DRM, HTML, Txt, FB2
  • Très légère : 180 grammes
  • Prix abordable, 129€ chez Cultura

Ce que j’apprécie dans la tablette

L’écran e-ink HD (758 x 1024) est sublime, le rendu du texte est similaire à un livre imprimé, on n’a pas le phénomène de pixellisation des écrans classiques, donc on ne se fatigue pas les yeux comme sur un écran d’ordinateur.
L’écran tactile est très réussi pour une liseuse, je m’attendais à quelque chose d’assez lent et pas très réactif, mais je suis agréablement surpris. On peut « scroller » assez facilement et ça gère le multi-touch (évidemment, n’espérez pas la même réactivité qu’une tablette, genre Nexus, puisque l’écran met un certain temps à s’actualiser).

L’éclairage de la tablette est très agréable et l’intensité est réglable finement (20 niveaux). La lumière se diffuse sur toute la surface tactile de manière uniforme (avec quelques légère différences aux extrémités tout mais rien de gênant). Ça nous permet de lire le soir, sans avoir une lampe de chevet.

La tablette est fine et légère (180g), ce qui permet de la porter à bout de bras sans se fatiguer. De plus, elle ne chauffe pas.

L’autonomie de 1 mois est appréciable, on n’aura pratiquement pas besoin de la charger, le temps de la brancher sur l’ordinateur pour ajouter des livres est presque suffisant. Par contre, j’aurai apprécié un chargeur sur secteur dans la boîte.

Au niveau des options de lecture, voici ce que l’on peut faire :

  • Agrandir la taille du texte et changer la police d’écriture. Très pratique pour ne pas se fatiguer les yeux !
  • Gestion des ligatures (oe en œ) et des césures. Ça, je pense que c’est une exclusivité de la tablette de Bookeen, je n’ai pas vu d’autre tablette le proposer (si vous en connaissez, dites le en commentaire).
  • On peut passer le texte en mode « nuit » ce qui à pour effet d’écrire en blanc sur fond noir (ça inverse les couleurs).
  • Navigation entre les pages de manière tactile ou via les boutons présents de chaque côté de la tablette
  • Vous avez un dictionnaire par défaut (Le Nouveau Littré). En restant appuyé sur un mot, on accède à la définition. On peut également ajouter des dictionnaires personnalisés (c’était une fonction bêta il n’y à pas si longtemps d’après le blog de bookeen). Pour ajouter un dictionnaire, il suffit de s’en procurer un (c’est constitué de 2 fichiers, un .idx et un .dict) et de le transférer dans le répertoire dictionnaire de la liseuse. Par exemple, j’ai ajouté un dictionnaire anglais/français qui est très pratique.
  • On peut ajouter des signets, surligner du texte et ajouter des annotations sur chaque livre.

Intégration avec Linux

La tablette étant elle même sur un noyau Linux 2.6, je n’ai eu aucun soucis de compatibilité avec Debian (Squeeze). La tablette est tout de suite reconnu, comme une clé USB.

Pour la gestion des ebooks, je vous recommande l’incontournable logiciel Calibre.

Interface de calibre

Interface de calibre pour la gestions des ebooks

Je vous recommande d’installer la dernière version à partir du site officiel, car la version présente dans les dépôts n’est pas à jour et ne supporte pas la Frontlight HD.

Pour installer la dernière version de Calibre sur Debian/Ubuntu, voici la seule ligne à taper dans un terminal (cf. cette page):

sudo python -c "import sys; py3 = sys.version_info[0] > 2; u = __import__('urllib.request' if py3 else 'urllib', fromlist=1); exec(u.urlopen('http://status.calibre-ebook.com/linux_installer').read()); main()"

Conclusion

Pour une première tablette, je suis très satisfait de mon achat. J’avais peur de faire une bêtise en ne prenant pas de Kindle mais au final je ne regrette pas. C’est un réel plaisir de lire des livres et la technologie e-ink m’impressionne vraiment (rien de comparable à un écran classique).
Pour le moment, je ne lui ai pas trouvé de gros défaut, on pourrait peut être reprocher le fait que ce soit livrer sans chargeur secteur, ou alors le fait qu’il n’y ai pas de 3G (ça ne m’est d’aucune utilité). Après, on peut trouver la tablette moins jolie qu’une Kindle, mais c’est une histoire de gout.

Si vous êtes dans le même cas que moi, avec les mêmes inquiétudes concernant Amazon et les formats propriétaires, je pense que c’est un bon achat. J’attends vos avis dans les commentaires, si vous avez la même tablette ou une concurrente !

27 réflexions au sujet de « Mon avis sur la Cybook Odyssey Frontlight »

  1. Un autre point intéressant à mon avis, c’est aussi la présence des boutons physique pour changer de page qui sont très pratique quand on tiens sa liseuse par l’arrière.
    Il me semble que là encore, seule la Cybook propose ça, les autres ayant opté pour la stratégie du « tout-tactile » qui gâche un peu l’utilisation.

    Pour la lecture la nuit, une astuce à connaitre, c’est de laisser appuyé le bouton central pendant 2sec pour allumer le frontlight 🙂

    Enfin, en résumé, j’ai fait le même achat pour Noël et j’en suis très content ^^ Un petit tour sur le projet Gutenberg pour récup quelques classiques gratuits et c’est parti 🙂

    • Les liseuses de Sony proposent également le double système du tactile et des boutons physiques. J’ai longtemps utilisé la Sony PRS T1 et c’est une très bonne liseuse. Dommage que leur nouveau modèle n’ait pas beaucoup évolué. A Noël, j’ai acquis une Cybook Odyssey frontlight et je l’apprécie beaucoup. J’apprécie la qualité de son écran. J’utilise beaucoup le système des diodes intégrées pas pour lire la nuit (je trouve l’éclairage intégré un peu trop violent pour cela) mais pour lire dans de médiocres conditions de luminosité dans le métro ou le bus le plus souvent ou en marchant le soir dans la nuit. J’utilise très peu le sytème tactile pour tourner les pages. Je trouve plus pratique et plus nature d’utiliser le système des boutons physiques ce qui reste évidemment une question de préférences personnelles.

  2. Bonjour !
    Test clair et avis pertinent.
    Concernant cette liseuse, je me permets de pointer vers mon blog où on pourra aussi trouver pas mal d’infos sur ses avantages et inconvénients (ça n’est pas que de la pub, il y a de vraies bonnes infos, promis), grâce à la contribution de plusieurs commentateurs : http://fieffegoupil.blogspot.fr/2012/11/revue-la-liseuse-bookeen-cybook-odyssey.html
    ainsi que sur un étui « low cost » pour elle (ni étui ni housse dans la boîte avec la liseuse, il faut l’acheter à part) :
    http://fieffegoupil.blogspot.fr/2012/11/revue-etui-housse-cover-up-pour-liseuse.html
    Enfin, sachez que le Projet Gutenberg s’est associé à quatre autres sites pour mettre en place un catalogue en ligne de près de 5500 références d’ebooks francophones gratuits et sans DRM ici : http://www.noslivres.net/

  3. Tout à fait d’accord avec l’avis d’Alexis.
    Après l’achat d’un FNACBook je me suis orienté vers l’Orizon ( j’en ai même acheté pour mes petits enfants), puis l’Odyssey et ensuite l’Odyssey Frontlight.
    je ne regrette pas mes achats ! (le premier Odyssey je l’ai donné à un de mes petits enfants 10 ans, et il l’utilise !)
    Peut-être une certaine lenteur dans le SAV…. mais une réaction commerciale excellente.
    Je regrette que l’écoute de la musique ne soit plus possible (elle l’était dans le premier Odissey)
    Mais vraiment c’est un très bon achat… je conseille BOOKEEN à tout mon entourage, car je suis un accro de livres numériques avec cette liseuse !

    • Je confirme la réaction commerciale excellente : il m’est arrivé d’avoir des soucis au téléchargement, et ceux-ci ont été résolus très vite.

  4. Je vais refroidir un peu l’atmosphère.

    En effet, j’ai une Cybook Odissey depuis un peu moins d’un an.

    Je lis aussi beaucoup, et j’apprécie son format qui me permet de l’avoir en permanence dans un petit sac à main.

    J’aime aussi beaucoup la technologie e-ink qui fatigue moins les yeux que les écrans classiques, et la manipulation est, dans son ensemble, aisée.

    La très grande autonomie de batterie est également un atout indéniable.

    Par contre, mon avis est fondamentalement différent sur d’autres points :

    – dire que la liseuse est rechargée le temps de téléchargement de bouquins ne se vérifie pas avec la Cybook Odysseey : il faut des heures pour la recharger et, pendant qu’elle est branchée sur l’ordinateur, la lecture n’est pas possible;

    – dire que la Kindle est naturellement reliée à Amazon est vrai; dire que la Cybook n’est reliée à rien n’est pas vrai : elle est pré-programmée pour faire des achats sur bookeen;com, et la navigation est tellement lente que, si on veut acheter sur un autre site, il faut passer par l’ordi pour le faire;

    – dire que la Cybook permet plus d’achats sans DRM n’est pas un argument opportun; la protection par DRM ne dépend pas du tout de la liseuse, mais de l’éditeur; et, ce qui me choque dans l’histoire, en réalité, c’est que les bouquins sans DRM ne sont pas moins chers que ceux qui sont protégés; ceci dit, quand je lisais des livres papiers, j’appréciais en emprunter et prêter les miens, ce qui n’est pas possible avec les livres protégés par DRM, même avec des copines qui lisent aussi des e-books.

    Par contre, depuis la dernière mise à jour du logiciel il y a +- 1 mois, la cybook cale sans cesse en cours de lecture : au bout d’un temps aléatoire, la page ne se tourne plus, la liseuse est bloquée… et il faut parfois plusieurs minutes avant d’arriver à la débloquer; quand ça arrive plusieurs fois pendant une soirée, c’est passablement irritant.

    Je suis donc en contact depuis trois semaines avec le service technique, nous échangeons des mails pour décrire mon problème, ils essaient de le reproduire pour pouvoir m’envoyer un patch de correction… mais ça dure, ça dure…

    … et, dans l’intervalle, j’ai commandé un IPad mini… Apple n’a quasi pas de librairie numérique en français… et là, pour mes achats de livres, je serai tout à fait libre, avec un matériel de manipulation et de qualité indiscutables. Le prix est le double de celui d’une liseuse, mais s’il faut remplacer la liseuse tous les ans, je sais que mon IPad aura une durée supérieure à 2 ans. Le prix n’est donc pas non plus un argument.

    Bon week-end !

    • Pour le point sur les DRM, il est uniquement dit que sur Amazon il y a systématiquement des DRM alors que sur le Bookeenstore ou d’autres, il n’y en a pas forcément.

      De plus, pourquoi un livre sans DRM devrait être moins cher qu’un livre avec DRM ?! Ça n’a pas de sens !

  5. Bonjour.

    Je viens de poster cet avis/suggestion à Booken.
    Merci de me donner votre propre avis.
    ——————————————————————————————————-

    Bonjour,

    Cela fait plusieurs mois que j’hésite à acheter une liseuse. La raison en est simple: je n’ai aucun moyen de la tester en profondeur et en conditions réélles.

    Je m’explique: en magasin, il n’est pas concevable de monopoliser la liseuse de test (quand elle fonctionne) pendant plus de 15 minutes. Dès lors, comment faire le tour du produit et savoir si vous accrocherez ?

    Je suis persuadé que pour beaucoup de lecteurs fidèles au frou-frou du papier, leurs a-priori sur les liseuses tomberaient s’ils avaient la possibilité de lire un e-book chez eux, dans leur environnement « normal ».
    Les habitudes et les clichés ayant la vie dure, le passage à l’e-book est d’autant moins évident qu’il n’est quasiment pas possible de juger ce mode de lecture… avant d’avoir acheté une liseuse !!!

    Dans ma ville (Reims), c’est d’autant plus difficile qu’il n’y a pas de magasin Cultura, Virgin ou Furet du Nord. Dans ces conditions, il reste la Fnac mais le problème demeure: je voudrais manipuler, tester, lire debout, assis, dans l’obscurité, en plein soleil, etc, ce que je ne peux faire en 5 minutes en magasin.

    Offrir la possibilité d’ssayer le produit permettrait à beaucoup de franchir le pas ou au moins de se faire un avis en connaissance de cause.
    Le prêt pourrait s’effectuer en échange d’une caution ou par le biais d’une librairie/médiathèque partenaire.

    Bref, le marché de l’e-book peut décoller mais l’audace ne doit pas venir des seuls consommateurs.

    Bien à vous,

    • Bonjour,

      Votre avis est très intéressant, c’est vrai qu’on ne peut pas réellement tester, on est obligé de regarder des tests sur internet ou faire confiance à des blogueurs.

      Concernant les blogueurs, on peut remettre en cause leur légitimité car, certains sont payés et gagnent leur vie en faisant des tests, donc est-ce qu’ils ne s’auto-censurent pas ? (mais c’est une autre question)

      Je pense qu’un début de solution, comme vous l’exprimez à la fin de votre commentaire, serait de mettre à disposition ce genre de tablettes dans les bibliothèques ou les écoles.
      À mon avis, ces solutions sont déjà à l’étude car dans ma région (il me semble, mais je ne suis pas certain à 100%) que les bibliothèques proposent des liseuses et tablettes.

  6. bonjour,
    j’utilise un cybook gen 3 depuis longtemps, je suis ravie de constater que le prix de ces objets est devenu plus que correct, aussi, j’envisage de m’offrir la Cybook Odyssey Frontlight. Une chose me gêne, c’est la connexion wifi. Est-elle permanente ou peut-on la déconnecter ?
    Je lis énormément et l’encre numérique ne fatigue pas les yeux, l’option Frontlight est-elle aussi confortable ?

    Cordialement

    • Bonjour Olivia,

      La connexion Wifi est désactivable, pour preuve je ne l’utilise jamais puisque je passe toujours par mon ordinateur pour mettre des livres.

      L’option Frontlight est vraiment confortable et elle est désactivable aussi (ce qui n’est pas possible avec KIndle d’amazon). Vous pouvez régler finement l’intensité (20 niveaux différents). Je vous recommande de rester sur un réglage 2-3 qui suffit pour lire de nuit, le niveau 20 est vraiment trop intense.

      Le gros avantage, est que la lumière est diffusée sur toute la surface de l’écran. J’ai également l’impression que la lumière est injecté sur les bords de la tablette (et non derrière l’écran). Donc, la lumière n’arrive pas directement dans les yeux.

  7. Bonsoir,
    Ce qui suit n’est pas une critique, cette liseuse est un très bon produit mais…

    La notice Bookeen Odyssey HD précise dans les caractéristiques – je cite
    « Fonctionnalités logicielles – Simplification de la mise en page des PDF / notes / marque pages / surlignage / dictionnaires / 20 tailles de caractères / personnalisation des écrans de veille ».
    Concernant la « personnalisation des écrans de veille » avez-vous une idée de comment faire pour remplacer ces affreusités ???
    Si les Logos de Virgin étaient un peu plus discrets c’eut été plus supportable, mais là c’est vraiment la honte !
    Merci de vos réponses
    A+

  8. Bonjour !

    Tout d’abord merci pour ce petit test, je n’en trouve pas énormément dans les méandres de l’Internet (peut être est-ce du à sa faible distribution). Une question me taraude : quid des PDF ?

    J’avais la version non rétro-éclairée, que j’ai revendu par déception au niveau de la lecture des PDF qui était affreusement lente et peu pratique. Pour cette version je vois que Booken a prévu une fonction de texte adaptatif pour les PDF qu’est ce que ça donne au juste ?

    Pas moyen de trouver une vidéo de cette fonction, qui me semble pourtant très intéressante dans le cas où on doit lire beaucoup de PDF (j’ai pas mal d’articles à lire en PDF dans le cadre de mes études).

    Si vous pouviez m’en dire plus sur cette fonction, voir en faire une petite démonstration en vidéo, je vous en serais grandement reconnaissant !

    Je vous donne le lien d’un PDF type que je suis amené à consulter : https://www.dropbox.com/s/fv46echpoajxy8m/Pollution%20toxique%20et%20ecotoxicologie.pdf

    Sinon histoire d’apporter une petite contribution, je confirme aussi que leur service clientèle est au top, ils ont un excellent contact et sont de bon conseil (ils m’avaient même envoyé une màj expérimentale qui m’a réglé un soucis de démarrage !).

    Merci d’avance !

    • Bonjour Antoine,

      Je m’excuse pour la réponse tardive, je voulais absolument faire un test en prenant des photos.

      Alors pour les PDF, j’en ai lu quelques uns (notamment mes cours, très pratique au passage). Si le PDF n’est pas trop compliqué, ça passe très bien, même sans le mode simplifié. Néanmoins, c’est parfois un peu petit au niveau de la taille de la police d’écriture. Heureusement, la tablette coupe les marges blanches sur les bords ce qui agrandi un peu le texte et la qualité de l’écran rattrape ce défaut.

      Le mode simplifié fonctionne assez bien aussi. Cependant, si le PDF est compliqué (image, mais surtout les tableaux) j’ai peur que ça ne passe pas bien. Je vous renvoi sur cette vidéo, mais le PDF choisi est vraiment un cas extrême je pense : http://www.youtube.com/watch?v=QLLTkN5IUms&feature=plcp

      En ce qui concerne votre document, j’ai regardé le sommaire et les premières pages et c’est très lisible (avec ou sans mode simplifié).

      Voici une image du mode classique (la qualité n’est pas top, merci à mon téléphone portable qui fête difficilement son 3eme anniversaire) :
      http://blog.madrzejewski.com/wp-content/uploads/2013/02/cybook_lecture_pdf.jpg

      Et la même page avec le mode simplifié :
      http://blog.madrzejewski.com/wp-content/uploads/2013/02/mode_simplifie_cybook.jpg

      Si besoin, je peux faire des photos de pages plus complexes, il suffit de me donner le numéro de page, je me suis contenté du début.

  9. Bonjour
    Pour ma part j’ai la Kindle paperwhite.
    J’ai beaucoup hésité.
    A Darty, j’ai regardé l’écran de la Kindle (seul, les vendeurs sont nuls) puis je suis allé à Cultura en face pour voir le Cybook Frontlight.
    Très nettement, les caractères de la kindle sont bien noirs. Ceux de la Cybook sont toujours un peu bleuté quelquesoient les conditions de luminosité et d’éclairage pour les deux. D’autre part les bords des caractères sur la Cybook sont moins contrastés que pour la Kindle. Je le confirme après 3 semaines d’utilisation.
    De plus la gestion des livres achetés sur Amazon est ultra simple avec le cloud. C’est très loin d’être le cas pour les librairies associées à la Cybook où il faut se débrouiller avec ses fichiers (ou alors se rappeller où on a acheté quoi, quand plusieurs mois se seront écoulés). L’ergonomie Amazon est très au point : on connait le traducteur des livres étranger anciens de manière générale, la description, on a accès à la recherche détaillée. A comparer avec les librairies françaises ! C’est quand même pas compliqué de se mettre dans la peau d’un client. Pffff
    Le SAV ? Avant achat j’ai envoyé un mail au SAV pour tester un peu, réponse 3 jours après, fausse et standardisée de surcroit pour Bookeen. Réponse 10 minutes après avec Amazon !

    Et en plus des caractères plus nets et noirs, il y a quelque chose de choquant pour ma part : sur la Cybook, on ne peut pas régler les marges et l’interligne. Pour moi qui suis un gros lecteur, non ! Ca ne passe pas. C’est quand même le b.a.-ba pour de gros lecteurs.

    Bref du point de vue ergonomie, et confort de lecture, mon choix a été vite fait.

    D’ailleurs je trouve dommage qu’en France, on ne soit pas plus à l’écoute des clients et avec des ergonomies imparfaites à ce point.

    (je ne parle pas des mails envoyés aux e-librairies françaises que j’ai fait avant achat histoire de préciser mon choix. Ca ferait encore plus mal entre les réponses que j’attends encore et les réponses limite fou… de gueule).

    • Bonjour Laurent,

      Merci pour ton commentaire détaillé, c’est intéressant d’avoir un avis « contre » la Cybook, ça équilibre un peu 😉

      Pour l’histoire des marges, ça ne me dérange pas spécialement, l’interligne un peu plus mais c’est le genre de choses qui peuvent s’améliorer avec une mise à jour du logiciel.

  10. J’ai acheté un Cybook odyssey il y a 14 mois. Et comme beaucoup, je me retrouve avec le port USB dessoudé malgré le fit que je le manipule avec précaution il y a 1 mois donc ebook inutilisable car je ne peux plus le recharger. J’ai fait appel ayu SAV bookeen qui m’a répondu qu’il allaient me l’échanger car le problème est connu. Et depuis (cela fait 15 jours) plus aucune nouvelle malgré mes relances.
    Donc jusque là j’étais contente de mon ebook et je le recommandais autour de moi. Là j’avoue que je suis déçue et de la qualité et du SAV. Ma prochaine liseuse ne sera pas une bookeen

  11. Bonjour à tous, j’ai d’abord été en possession de la cybook odyssey, c’était ma première liseuse et je suis ravie de l’avoir achetée. La lecture en plein soleil ne posait aucun problème. Je lis beaucoup et je lis également beaucoup le soir et la nuit. du coup, j’ai décidé de revendre ma cybook pour m’acheter la cybook odyssey frontlight et je ne regrette absolument pas ! je suis ravie de mon achat et je la recommnde à tout le monde. j’apprécie également les boutons lattéraux pour « tourner » les pages. j’ai également regardé la kobo, peut être que mon avis ne va pas être objectif puisque je ne l’ai pas acheté mais je trouve que cette liseuse est moins conviviale que la cybook.
    je vous souhaite à tous de bonnes lectures sur vos liseuses.

  12. Bonjour,
    après un changement par le SAV (à cause du problème connu de la connexion dessoudée) pour la version odyssée 2013, mes ordinateurs sous ubuntu (12.10) et debian (squeeze) ne reconnaissent pas la liseuse (ni calibre, dernière version). quelqu’un a t il une idée?
    merci
    Yann

  13. Bonsoir,
    Je travaille en ce moment à la rédaction d’un document technique et je m’essaye à l’utilisation du format .EPUB pour consultation sur liseuses (et « Odyssey » en particulier).
    Je sais qu’il est possible inclure des polices dans les documents eux-même mais je trouve dommage qu’une police à chasse fixe (ex., « CM Typewriter » ou « DejaVu Mono ») ainsi qu’une police de signes typographiques (ex., « Zapf Dingbats ») ne soient pas disponible par défaut sur nos « Odyssey ». D’autre part, pourquoi avoir choisi des polices Micro$oft (non libre ???) comme « Georgia » et « Verdana » ? (En plus, il me semble qu’elles ne sont pas fournies avec Windows mais avec Office – c’est une autre histoire).
    L’objectif de la police à chasse fixe est de lister des commandes ou du code source. Une police cursive serait sympa également pour les extraits de notes manuscrites comme « Mistral » ou « Zapf Chancery » mais là, c’est du domaine du rêve… Une mise à jour Bookeen facultative supprimant la police WenQuanYiZenHei ainsi que Miriad et Minion mais ajoutant mon rêve… UN MIRACLE !
    Je m’éclate ! @+

  14. je viens de recevoir le cybook en cadeau, j’aurais préférée le kindle. Cela fait deux jours que je cherche a telecharger des livres americains que j’acheté habituellement sur amazone. Quelqu’un pourrait me dire ou en trouver, je consomme un livre par semaine et la rien je suis desespéré surtout que Cultura ne rembourse pas mais donne un avoir!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *